Cancer du Sein : L’Essentiel en 5 Points

Je te partage cet article, qui te sera possible de consulter et de partager anytime you want car le Cancer du Sein, ce n’est pas qu’un mois dans l’Année…

La Première fois que j’en ai pris conscience,( je te dirais vaut mieux tard que jamais), ce fût peu après la naissance de mon fils (aujourd’hui 22 ans😨 ) et c’était à cette période que j’ai réalisé l’importance de l’information, de la prévention de ce fléau silencieux !!

De nos jours, il est évident que le dépistage à un stade précoce à réduit la mortalité dû au Cancer du Sein. Ce dernier fait l’objet d’un programme national de dépistage organisé afin d’être détecté de manière optimale et adapté à chacun.

Voici les 5 points essentiels avec à la fin une plaquette téléchargeable gratuitement😘

CANCER DU SEIN : DÉFINITION

Chiffres clés

  • 58 459 nouveaux cas de cancer du sein en France métropolitaine en 2018 dont 14 % de décès féminins par cancer.
  • 12 146 décès estimés en 2018
  • Âge médian au moment du décès : 74 ans
  • Diminution du taux de mortalité : -1,5 par an en moyenne entre 2005 et 2012
  • Survie nette standardisée sur l’âge à 5 ans : 87 % ; à 10 ans : 76 %

Le terme tumeur veut tout simplement dire une Masse. La plupart des tumeurs du sein ne sont pas cancereuses et sont généralement bénignes.

La tumeur Primaire : Signifie que la croissance des cellules restent au même endroit où la tumeur à fait son apparition. Par conséquent, les tumeurs dont les cellules ne se sont pas disséminées dans d’autres parties de ton organisme ne sont pas fatales.

Par contre,

La Tumeur Secondaire ou Métastase : les cellules constituant une tumeur cancéreuse et invasives, se propagent au-delà de leur foyer d’apparition puis envahissent les tissus à différents endroits de l’organisme, détruisant tout sur leur passage âš 

Propagation

Le cancer invasif se propage d’abord dans les glandes environnantes = on parle de ganglions lymphatiques (pour le cancer du sein) ce qui induit une tuméfaction qui peut :

  • envahir les ganglions sous le sternum et les ganglions sous-claviculaires
  • circuler par le biais des voies sanguines qui se produit par des « semences »

VOUS L’IGNOREZ PEUT-ÊTRE …..

Plusieurs type de cancer

  • Le cancer du sein de type luminal A ou B : une des formes les plus fréquentes
  • Celui de type HER2+ : des cellules cancereuses dont le récepteur prolifère rapidement
  • Le cancer de type basal-like : car les cellules ressemblent à celles qui amènent le lait dans les canaux
  • Le type triple-négatif : n’ont pas de récepteurs aux oestrogènes et ne surexpriment pas HER2

Mais le cancer du Sein ne concerne pas uniquement les femmes. Les hommes aussi peuvent en être atteints mais c’est beaucoup plus rare (moins de 1% des cas).

Chez les hommes, le facteur risque augmente avec l’âge pour les plus de 60 ans pourtant il est souvent mal diagnostiqué.

Il représente par ailleurs près de 8 % de l’ensemble des décès par cancer, tous sexes confondus.

  • Si tu as déjà entendu 1/ 11 : on dit qu’une femme sur onze est atteinte du cancer mais pas que… le 1 sur 11 représente le risque encouru pendant toute sa vie
  • Tous les cancers du sein ne présentent pas le même degré d’envahisssement ou le même potentiel de propagation.
  • Il faut savoir que même en présence de tumeurs cancereuses, six ou sept cancers sur dix seront traités efficacement sans avoir recours à l’ablation du sein!
  • Plus de 70 % des femmes qui présentent un cancer opérable et qui suivent un traitement seront vivantes et en bonne santé 5 ans après le diagnostic!
  • le diagnostic ne permet pas de distinguer les cancers qui vont évoluer, et qui sont majoritaires, de ceux qui évolueront peu ou n’auront pas de conséquences pour la femme concernée (10 à 20 % des cancers détectés).

C’est aussi celui qui est à la fois le plus fréquent et le plus meurtrier chez la femme. Le Cancer du Sein touche aussi bien les Femmes que les hommes même si ces derniers sont moins nombreux.

Les Rayons X

Comme toute radiographie, la mammographie expose à des rayons X. Ceux-ci, s’ils sont répétés, peuvent conduire à l’apparition d’un cancer que l’on appelle cancer radio-induits. C’est l’une des raisons pour lesquelles le dépistage est recommandé uniquement tous les deux ans et à partir de 50 ans si celle-ci ne présente ni symptômes ni facteurs de risque.

Le dépistage adapté en fonction des risques de chacun

niveau de risque moyen : FEMMES SANS AUTRE FACTEUR DE RISQUE QUE LEUR ÂGE, 80% des cancers du sein touchent des personnes de plus de 50 ans. Si vous avez entre 50 et 74 ans et que vous ne présentez aucune histoire personnelle ou familiale concernant cette maladie, ni symptôme pouvant évoquer un cancer du sein, votre niveau de risque est considéré comme « moyen Â».

niveau de risque élevé : FEMMES AYANT UN RISQUE PARTICULIER, QUEL QUE SOIT LEUR ÂGE, présentent une probabilité bien plus importante que la moyenne d’être atteintes d’un cancer du sein du coup, des antécédents de cancer du sein, de l’utérus et/ou de l’endomètre (corps de l’utérus) ou certaines affections du sein (hyperplasie atypique ou affection proliférative bénigne) ; une surveillance spécifique vous sera proposée suivant votre situation et votre âge

niveau de risque très élevé : PRÉDISPOSITIONS GÉNÉTIQUES AU CANCER DU SEIN. Certaines prédispositions génétiques, notamment les mutations familiales BRCA 1 ou BRCA 2, exposent les femmes qui en sont porteuses à un risque dit « très élevé Â» de cancer du sein. Cela induira un dépistage spécifique à ta situation génétique

LES CAUSES PRINCIPALES ET LES FACTEURS

De plus en plus d’études incriminent la consommation d’alcool et le tabagisme. En 2015, on estime en France métropolitaine, qu’environ 15,1 % des cancers du sein chez les femmes de plus de 30 ans étaient attribuables à la consommation d’alcool et 4,4 % au tabagisme [Circ 2018]. Selon cette même étude, 10,6 % des cancers du sein post-ménopausiques (femmes de plus de 50 ans) étaient attribuables au surpoids et à l’obésité. ( source Santé Publique France )

Facteurs favorisant le risque du cancer du sein

  • Chez les hommes, le facteur risque augmente avec l’âge pour les plus de 60 ans
  • Les antécédents familiaux
  • Les mutations des gènes BRCA qui sont des changements affectants les gènes du cancer
  • La cirrhose et l’expostion à la radiation
  • La prédisposition génétique
  • Le Surpoids
  • l’Obésité ( pour femme après la ménopause)
  • Le traitement hormonal substitutif (THS) de la ménopause
  • Consommation excessive d’alcool
  • Les grossesses tardives ou l’absence de grossesse menée à terme
  • Le diabète de type 2

les symptômes peuvent se traduirent par une masse indolore, souvent situé près du mamelon, par un écoulement ou saignement.

POINTS CLÉS SUR LES TRAITEMENTS ET LES AVANCÉS

Au fil des années, on retrouve la Chirurgie, la chimiothérapie, les médicaments à base d’hormones, la radiothérapie, la reconstruction, les faux seins ou prothèses mammaires comme traitement du cancer du Sein.

Aujourd’hui, les médecins et les tehniques modernes permettent d’adapter le dépistage en fonction des besoins de chaque femme et hommes ainsi tu auras toutes les chances de guérir😘😘😘

Voici les recommandations actuelles suite à une étude publiée en ligne le 12 août 2020 par The Lancet Oncology (issues du breastcancerorg)

L’American Society of Breast Surgeons dit:

  • Toutes les femmes de 25 ans et plus devraient avoir une évaluation formelle du risque de cancer du sein.
  • Les femmes présentant un risque moyen de cancer du sein devraient commencer les mammographies de dépistage annuelles à 40 ans.
  • Les femmes présentant un risque de cancer du sein supérieur à la moyenne devraient commencer les mammographies de dépistage annuelles à un âge plus précoce et devraient se voir proposer une imagerie supplémentaire chaque année.

Breastcancer.org

maintient sa recommandation selon laquelle les femmes à risque moyen de cancer du sein passent une mammographie chaque année à partir de 40 ans et que l’auto-examen mensuel des seins et les examens physiques annuels par un médecin sont des éléments essentiels d’une stratégie globale de dépistage du cancer du sein. Ainsi, les meilleures chances d’une femme pour un dépistage précoce nécessitent la coordination d’outils de dépistage actuels:

  • mammographie de haute qualité
  • examen clinique des seins
  • auto-examen des seins

Ne pas utiliser les trois outils chez les femmes à partir de 40 ans est une occasion manquée de dépistage précoce.

La réalité est que chaque femme, homme est à risque de cancer du sein, et ce risque a tendance à augmenter avec le temps. Il est important de comprendre et de mettre à jour régulièrement vos informations de santé liées au risque de cancer du sein tout au long de votre vie avec votre médecin.

Les Études récentes

Les patients cancéreux auraient un risque plus élevé de complications et de décès liés au COVID-19. Voici les caractéristiques et les résultats des patientes diagnostiquées avec COVID-19 pendant le traitement du cancer du sein dans les hôpitaux de l’Institut Curie (ICH, région parisienne, France).

Un registre prospectif a été mis en place à l’ICH le 13 mars 2020 pour toutes les patientes atteintes d’un cancer du sein présentant des symptômes ou des signes radiologiques du COVID-19. Les données enregistrées comprenaient les antécédents du patient, les caractéristiques de la tumeur et les traitements, les symptômes du COVID-19, les caractéristiques radiologiques et les résultats. L’extraction des données a été effectuée le 25 avril 2020.

Cette analyse prospective du registre suggère que le taux de mortalité du COVID-19 chez les patientes atteintes d’un cancer du sein dépend davantage des comorbidités que de la radiothérapie antérieure ou du traitement anticancéreux actuel.

CAMPAGNE DE SENSIBILISATION

C’est un mythe de penser qu’on doit attendre 50 ans pour un examen clinique de vos seins (palpation) par un professionnel de santé

Dès l’âge de 25 ans et quel que soit ton niveau de risque, il est recommandé tous les ans. Cet examen rapide et indolore permet de détecter une éventuelle anomalie. Il peut être réalisé par un généraliste, un gynécologue ou une sage-femme. 

Ce que tu peux faire dans l’immédiat et sur du long terme cela peut paraître cliché mais c’est vrai

  • Une alimentation équilibrée
  • Une activité sportive (pas de ouf) mais simplement 30 mn de marches suffit amplement
  • Il est important de s’informer avant de décider en connaissance de cause de réaliser un dépistage
  • Par ailleurs, plus un cancer est détecté tôt et meilleures sont les chances de survie
  • Il y a différents niveaux de risque pour le cancer du sein! chaque niveau correspond à une modalité de dépistage
  • Je dirais que l’auto palpation devrait faire partie de nos habitudes et devrait être une information à transmettre…..

PLUS PLUS

Cet article sur les modalités de dépistage et de suivi du cancer du sein ne remplace pas une consultation médicale avec un professionnel de santé qualifié.

À qui t’adresser: voici une adresse utile clique sur moi

Mes sources : Institut National du Cancer ; Santé Public France ; Breastcancer org ; Institut Curie

TÉLÉCHARGE-MOI🥰🥰🥰
See you later Alligator…..Article rédigé avec bienveillance
signature

Inscris toi pour ne rien manquer!

Inscris ton email pour recevoir les nouvelles et les mises à jour de l'article!

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 Commentaire
  • Jacqueline
    octobre 13, 2020

    Super article on en parle jamais assez!

Râler, et alors! qu’est-ce ça fait?

Râler, et alors! qu’est-ce ça fait?

Par Publié sur
L’ENNUI

L’ENNUI

Par Publié sur
Mon Low Mood: La Fatigue

Mon Low Mood: La Fatigue

Par Publié sur
La musicothérapie

La musicothérapie

Par Publié sur
Télécharge ta plaquette de dépistage ci dessous

Octobre Rose
Précédent
My Major Market : Le Social Shopping Inclusive en mode Mina’s Mood !
Cancer du Sein : L’Essentiel en 5 Points